Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 07:56

aaaaaaaaaaaaaaaaaaa ciotti

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 09:43

aaaaaaaaaaaaaaaaa ah pedalo

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 14:01

Le café de pays "ch'ty coz" est vraiment sympa, alors si ça vous dit, n'hésitez pas... L'expo dure tout l'été...

au chty coz

Repost 0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 23:00

aaaaaaaaaaaaaaaaaa affaire tapie

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 17:44

aaaaaaaaaaaaaaaaaaa droite dure

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 14:26

La pensée du jour:

 

Il y a deux choses au monde qui font peur aux chevaux: Les choses qui bougent, et les choses qui bougent pas.

(Proverbe universel)

Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 22:01

aaaaaaaaaaaaaaaaaaa au fond

Repost 0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 09:16

La France s'apprête à cacher sa crotte. Des milliers de tonnes de déchets radioactifs vont bientôt être enfouis dans l'argile à Bure (Meuse). Sous la bure se dissimulent bien des vicissitudes. Avec une période de radioactivité de 24 000 ans (temps pendant lequel le produit radioactif perd la moitié seulement de sa toxicité), le plutonium est devenu le symbole du cadeau empoisonné légué aux générations futures.

À Bure, au départ, il ne s'agissait que d'un labo expérimental en concurrence avec d'autres sites, notamment granitiques. On se souvient comment, au printemps 2000, les trois Pieds Nickelés missionnés par l'Andra pour chercher un site en Bretagne avaient été virés à coup de bidons à trèfles radioactifs placés à toutes les entrées de bourgs. Du coup, le choix promis s'est singulièrement rétréci au lavage.

Le 14 mai dernier, une enquête publique de 4 mois a débuté en fanfare, destinée à faire de Bure la capitale de la bombe à retardement des nucléocrates, adeptes inconditionnels d'une énergie "propre et pas chère". La population locale s'est vue refuser le référendum réclamé et, dans un communiqué commun, 42 organisations et associations ont dénoncé ce faux débat public en appelant à le boycotter.

Ce premier jour d'enquête dite "publique", France Inter proposait un "Téléphone sonne" ubuesque, avec, face à la rédaction, deux adeptes convaincus des bienfaits de l'enfouissement: la directrice de l'Andra et le sénateur socialiste Bataille. À défaut de contradicteurs, ils n'avaient que trois mots à la bouche: démocratie,transparence et dialogue.

Comme disait mon grand père: les coqs ont beau chanter la nuit, ça ne fait pas le soleil se lever.

Jean Kergrist

autruche

Repost 0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 09:06

Encore une formidable édition du Festival du Goéland Masqué de Penmarc'h, et un mariage toujours aussi passionnant entre auteurs de Polars et auteurs de BD... Décidément les habitants du "Cap Caval" sont gens de grande culture!

goel polar

Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 17:52

aaaaaaaaaaaaaaaaa champion

Repost 0